Aller au menu Aller au contenu Aller à la recherche

Comment les marques de luxe s’intéressent-elles aux NFT ?

A l’instar du marché de l’art, les marques de luxe font preuve, elles aussi, d’un véritable engouement pour les NFT. Ce Non Fungible Token est un actif numérique inscrit dans la blockchain, dont l’authenticité est infalsifiable. Il procure ainsi à son détenteur un droit de propriété qui atteste le caractère unique du bien virtuel acheté. Avec les NFT, il est possible d’acheter toutes sortes de biens : des œuvres d’arts numériques, en passant par des noms de domaines, de la musique, ou encore des vidéos… Si les NFT intéressent les collectionneurs ou encore les amateurs d’art, les marques de luxe n’y sont pas insensibles. L’occasion de se démarquer, d’offrir une expérience client innovante et de renforcer ce sentiment de rareté qui fait aussi l’attachement à la marque.

NFT Gucci : Des baskets en réalité augmentée pour séduire la Génération Z

Habiller son avatar Roblox avec des chaussures virtuelles, les porter sur Snapchat ou sur Instagram ? Avec Gucci, c’est possible. En Mars 2021, pour une dizaine d’euros, les internautes pouvaient acheter sous la forme de NFT, la paire de sneakers “Gucci Virtual 25” conçue par Alessandro Michele. Les acheteurs pouvaient l’essayer virtuellement grâce à la réalité augmentée. Le procédé est simple : l’utilisateur superpose le filtre sur ses pieds afin de faire apparaître virtuellement la paire qu’il vient d’acheter.

Ce projet a été possible grâce au partenariat liant Wanna, une entreprise spécialisée dans la mode interactive, et le pôle de création Gucci. L’utilisation des NFT, par la 3D et l’essayage virtuel, permet à la marque de développer son capital sympathie auprès de la génération Z, de potentiels futurs acheteurs. Le tout, en leur offrant une expérience d’achat inédite et surtout (très) interactive !

NFT Guerlain : Une démarche artistique en faveur de la planète

Constance Valero, Liu Bolin, Sabrina Ratté et Lauren Moffatt. Ce sont les noms des 4 jeunes artistes invités par Guerlain afin de créer des œuvres d’art “responsables” pour l’exposition “Quand la matière devient art”. Et c’est au travers de la Blockchain Tezos que Guerlain organise la vente aux enchères de ces œuvres 100% digitales, sous forme de NFT.

Les fonds récoltés furent reversés à la Fondation GoodPlanet, afin de financer la création d’un jardin-laboratoire en agriculture régénératrice. L’utilisation des NFT ici sert l’engagement RSE de Guerlain tout en procurant une expérience artistique originale à ses clients.

NFT L’Oréal : Au service de l’inclusion

L’Oréal Paris a organisé courant décembre sa première série NFT. Créée par des artistes féminines digital natives à partir de la collection de rouges à lèvres L’Oréal Paris Color Riche, cette série a pour objectif de soutenir les femmes investies dans l’art avec les NFT.

Cette vente aux enchères a présenté cinq artistes NFT pionnières – Amber Vittoria, Arina BB, Hueman, Lili Tae et Puks – qui ont créé des pièces inspirées des nuances de rouge de la nouvelle gamme de rouges à lèvres. Les artistes ont conservé 100 % des ventes primaires. Une partie des ventes du marché secondaire a permis de soutenir Women of Worth, portée par L’Oréal Paris.

NFT Bvlgari : Une expérience multisensorielle

Bvlgari a célébré l’exposition Serpenti avec une œuvre d’art conçue avec l’intelligence artificielle. Aux termes de cette exposition qui parcourra le monde, la marque de luxe prévoit de convertir l’œuvre digitale en NFT multisensoriel et multidimensionnel afin de la mettre aux enchères. Les bénéfices seront reversés à une association solidaire choisie par la Maison italienne et Refik Anadol.

NFT Porsche : Fidéliser ses collectionneurs

Porsche, l’emblématique constructeur automobile allemand, a initié de son côté plusieurs projets autour des NFT. Vente aux enchères d’un croquis unique qui associe le SUV Taycan Cross Turismo à la voiture de sport 911. Les bénéfices ont été reversés à l’association Viva con Agua. Création de Fanzone, la place de marché de cartes sportives numériques en édition limitée. Les fans de sport pourront collectionner et échanger des cartes de joueurs et les utiliser dans différents jeux. Et dernière en date, la déclinaison numérique d’une Porsche Taycan Turbo, via 3 clichés NFT.

NFT Balmain : Une expérience VIP

Olivier Rousteing fait figure de pionnier. Déjà en digitalisant ses défilés Balmain grâce à la réalité virtuelle. S’emparer du marché des NFT n’est donc qu’une suite logique. Après la robe “Flame” entièrement digitale vendue en NFT, et la déclinaison de la collection SS22 en NFT, Balmain dévoile deux paires de sneakers virtuels accompagnées d’expériences VIP.

Les NFT pour les marques de luxe sont promis à un bel avenir, encore plus avec les metaverses. Selon Morgan Stanley, ils représenteraient, à horizon 2030, 10% du marché des produits de luxe, soit 50 milliards d’euros. Une manne qui génère aussi quelques dérives, particulièrement liées à la violation de la propriété intellectuelle. C’est notamment le cas d’Hermès qui se voit copier digitalement son sac Birkin. L’artiste Mason Rotschild l’a en effet commercialisé sur Opensea.io, en tant que NFT, sous l’appellation “MetaBirkin”. Et ce, sans l’accord de l’enseigne de luxe. Hermès atteste d’ailleurs n’avoir «(…) pas autorisé ni consenti à la commercialisation ou à la création de notre sac Birkin par Mason Rothschild dans le métaverse ».

Image Taycan art – gallery Porsche ©