Aller au menu Aller au contenu Aller à la recherche

RSE & Digital : Comment mesurer l’impact carbone lié à l’activité des sites internet ?

À l’occasion de la 11ème édition des Rendez-vous One to One du Retail & E-commerce de Monaco, Nicholas Mouret, co-fondateur de Greenmetrics, revient sur la nécessaire mesure de l’empreinte carbone des sites internet. Pour lui, au regard du contexte actuel et des promesses RSE, il est évident qu’il faut réduire l’empreinte carbone du digital, peu importe le secteur d’activité.

Tendre vers un digital moins polluant

Depuis le Covid, la pollution digitale a pris beaucoup d’ampleur. Les sites internet et le numérique ont besoin de se verdir. C’est pourquoi de nombreuses marques étoffent leurs promesses RSE pour un digital plus responsable. D’autant plus qu’il est tout à fait possible de concilier performance de l’entreprise et environnement. “On ne va pas faire des recommandations qui ralentissent le business d’un site. Il faut participer à l’amélioration des taux de conversion et du chiffre d’affaires fait en ligne. L’environnement va avec les indicateurs de performance web”, précise Nicholas Mouret.

3 indicateurs qui influencent l’empreinte carbone d’un site e-commerce

La solution SaaS Greenmetrics mesure les impacts de l’activité des sites internet, en analysant les parcours utilisateurs. Des actions peuvent être alors recommandées pour réduire l’empreinte carbone.

En se connectant à la solution Analytics utilisée par l’entreprise, Greenmetrics applique son référentiel carbone pour faire émerger les premiers constats. Ce référentiel tient compte notamment de l’électricité consommée sur le lieu de visite à partir de tel ou tel équipement (mobile, poste de travail, ordinateur…), du data center utilisé. Mais aussi du poids des pages, de la vitesse de téléchargement… À partir de l’analyse de ces données, Nicholas Mouret observe trois grands points qui reviennent souvent dans l’éco-conception d’un site :

  • L’aspect pur développement du site
  • La performance web (poids des médias, vitesse de téléchargement…)
  • Le lieu d’hébergement du site

Les ambitions futures de Greenmetrics

Greenmetrics accompagne aujourd’hui en majeure partie des e-commerçants et des marketplace. Mais aussi des retailers comme Sud Express ou la pâtisserie Yann Couvreur qui réalise 30% de son chiffre d’affaires sur les ventes en ligne. Ainsi que des grands groupes dans le secteur du luxe, des réseaux bancaires ou des assurances qui réfléchissent à réduire l’impact carbone de leurs sites. Les ambitions de Greemetrics ne se limitent cependant pas à réduire la pollution numérique uniquement des sites web. L’entreprise vise tout l’écosystème digital, avec dans les prochains mois, un élargissement aux campagnes digitales. Une façon de répondre aux attentes des médias qui souhaitent améliorer leurs engagements RSE dans le digital.