Le magalogue 3.0 bientôt dans votre boîte aux lettres ?

Magalogue 3.0 : l'avenir du catalogue papier passe par le content marketing et la connexion à des plateformes web personnalisées« Le papier est mort, le papier est mort, le papier est mort ! » À force d’entendre cette rengaine l’on se demande comment l’on peut recevoir encore autant de supports MD via La Poste. Peu importe en fait, car, même s’il est vrai que la « folie digitale » ambiante a fait s’échouer sur le sable bon nombre de supports print, le papier n’est pas pour autant mort… Il devrait même connaître une seconde jeunesse et surfer sur la vague digitale, le tout en 3.0. Faisons un peu de futurologie !

Magalogue de mode 3.0 : le relooking par les enseignes !

Imaginez, vous venez de recevoir le dernier magalogue de l’enseigne « Feminart » (inventée pour l’occasion), spécialiste de la mode féminine… Un Magalogue qui vous est adressé personnellement. Et quand je dis personnellement c’est, qu’en plus de comporter vos noms et adresses, le mailing mêle intelligemment rédactionnels (content marketing) et offres produits spécifiquement centrés sur vos goûts, en fonction de vos achats précédents auprès de l’enseigne émettrice. Mieux encore, votre magalogue est connecté !
Un simple scanne du magalogue via la caméra de votre interface (ordinateur, tablette, smartphone) vous permet de vous plonger dans un espace interactif privatif aux ressources dédiées… Certes vous y trouvez les produits du magalogue et des informations complétant le rédactionnel papier qui vous a mis l’eau à la bouche… Mais au-delà, une simple commande vocale vous permettra d’assister aux séances de shooting de vos produits favoris, avec le mannequin du magalogue. Mieux, vous aurez la possibilité de visionner l’interview du créateur, sans oublier que l’espace interactif va directement composer pour vous, en fonction de votre morphologie, de votre âge, de votre style, de votre métier, de votre lieu de résidence, le look qu’il vous faut. Enfin, une photo de vous permettra de vous voir directement avec les vêtements proposés (sans passer par la cabine d’essayage)… Autant d’illustrations de vous, dans votre nouveau look, que vous pourrez aisément partager via les réseaux sociaux, pour recueillir les avis de vos amies avant de passer à l’achat ! Bref, ce n’est plus un magalogue que vous recevez mais un vrai coach personnel, une Cristina Cordula rien que pour vous, entièrement concentrée sur votre relooking ! Ce serait bien, non ?

Du rêve… à la réalité !

Certains diront que ce n’est que rêve que d’évoquer cela, et pourtant…

  • Les big et smart datas sont des gisements d’informations sur vous et vos habitudes de consommation, vos goûts et votre style… Bref, tout concourt déjà à ce que l’offre soit hyper personnalisée.
  • Le scan ouvrant un espace interactif et la personnalisation (nominative comme de l’offre) existent depuis de nombreuses années.
  • L’interaction support papier – média digital existe et va, d’ores et déjà, bien au-delà du déjà vieux QRC. Il suffit de consulter SOOON, la réalisation d’Adobe et sa plateforme web à commande vocale pour s’en convaincre.
  • Le content marketing est une priorité des enseignes, via différents supports (rédactionnels, photos, vidéos…), un accroissement qui va en faveur des contenus dédiés.
  • L’on peut déjà essayer en ligne des lunettes et voir la tête que l’on a avec…

De fait, le concept du magalogue 3.0 est-il si irréaliste ? L’on pourra toujours penser que si tout est inclut sur la plateforme web, l’objet papier initial n’a aucun intérêt (« Le papier est mort ! » encore et toujours…). Peut-être… Mais, l’afflux de mailings et l’engorgement de nos boîtes mails peuvent être aisément contournés par un support papier (après tout, un mailing postal ne connaîtra jamais la réclusion à perpétuité dans l’onglet spam !), sans oublier qu’il créé un relationnel client bien plus fort qu’un mail (il suffit pour s’en convaincre de lire des ouvrages de psychologie sociale).
La question n’est donc pas tant de savoir quand un magalogue 3.0 verra le jour, mais bel et bien qu’elle enseigne sera la première à l’utiliser ?

Vincent Faouet – Consultant en Marketing Opérationnel – www.venteadistance-vad.fr