Aller au menu Aller au contenu Aller à la recherche

Parfum de reprise pour le tourisme avec Travel in France, Disneyland, Pierre & Vacances, eDreams Odigeo

Découvrez la sélection d’actualités de marques avec un focus sur la reprise dans le tourisme : eDreams Odigeo, Travel in France, Disneyland Paris ou encore Pierre & Vacances.

Travel in France : le nouveau airbnb français ?

GuestReady, HostnFly, NOCNOC et Welkeys s’allient pour créer une plateforme de réservations d’appartements et de maisons en France “Travel in France“. Leur objectif ? Devenir le nouveau Airbnb français depuis la fin de Bedycasa avec un large panel de choix. D’autant plus que de nombreux français privilégient les vacances sur le territoire national cet été. Source : Quotidien du tourisme.

Nouveau système de réservation pour Disneyland Paris

Disneyland Paris a ré-ouvert ses portes ce 15 juillet avec un nouveau système de réservation. Il permet de réguler la fréquentation au sein des Parcs. Un pré-requis plébiscité pour circuler sereinement dans les parcs à thèmes Disneyland et Walt Disney Studios. Source : Disneyland Paris.

Pierre & Vacances invite à télé-travailler dans ses résidences

Combiner télé-travail et ambiance estivale, c’est le pari que le groupe de résidences hôtelières Pierre & Vacances s’est donné pour conquérir de nouvelles cibles. Le groupe innove pour accompagner la reprise en adaptant ses séjours au contexte de pandémie où les touristes resteront majoritairement en France et dont certains continueront à travailler. Pierre & Vacances invite les salariés à venir dans ses centres pour télé-travailler avec une offre Wifi et clés 4G inclues. La campagne de communication digitale a été conçue par Rosapark avec des affiches aux paysages de rêve diffusées sur les réseaux sociaux autour de la signature “Venez travailler chez nous”. Source : Influencia.

eDreams Odigeo rassure ses clients

Le groupe eDreams Odigeo communique sur sa solidité financière en cette période de crise. Avec 144 millions d’euros de liquidités à fin mars, le groupe a pu “supporter la fermeture du marché”, voire “une nouvelle période prolongée si tel était le cas”. Une transparence rassurante de la marque, compte tenu du contexte. Source : L’écho touristique.