Ebay : nouvelles opportunités de croissance à l’export des PME françaises

EbayLa conférence débat organisée par eBay à la Cantine en présence des représentants de la Commission Européenne, de l’ACSEL, d’UBIFRANCE et d’acteurs du e-commerce, animée par Majda Chaplain directrice associée de MC Factory, a confirmé la dynamique de croissance des entreprises ayant leur activité en ligne, tout en ouvrant de nouvelles perspectives de développement à l’export pour les PME françaises.

“Les perspectives du commerce transfrontalier en ligne sont prometteuses et les entreprises françaises ne peuvent plus faire l’économie du e-commerce pour trouver des relais de croissance à l’étranger “, a affirmé Murray Lambell, Directeur des activités vendeurs professionnels pour eBay en Europe du Sud, tout en dévoilant des chiffres particulièrement optimistes : 71% des vendeurs présents sur eBay prévoient de poursuivre, voire d’accélérer leurs résultats à l’exportation en 2012, alors que 95% des professionnels présents sur eBay vendent déjà hors de France. En effet, le secteur du e-commerce est l’un des rares à tenir tête à la crise et continue de connaître une croissance à deux chiffres.

Cette évolution et le dynamisme du secteur ont également été rappelés par Thierry Petit, Président de la Commission sur le e-commerce transfrontalier de l’ACSEL (Association de l’économie numérique), qui a expliqué que les besoins étaient différents selon le type de commerçants mais aussi selon les marchés. Il a précisé “Chaque pays a ses spécificités et le risque pour l’entrepreneur serait de vouloir uniformiser ses méthodes de ventes : il faut penser global tout en étant singulier dans la manière de présenter son offre auprès des consommateurs des différents marchés.” De nombreuses pistes ont été évoquées afin de maximiser pour les PME françaises le levier de développement que représente le e-commerce transfrontalier qui recèle de forts gisements de croissance.

Pour Mohamed Khodja, chef de service marketing digital d’UBIFRANCE, chaque entreprise doit s’appuyer sur le bon partenaire et faire appel aux dispositifs d’accompagnement mis en place par l’équipe de France de l’export : “Le principal frein structurel pour les PME françaises est d’avoir du temps et des ressources pour se lancer. Pour l’expertise web, il y a de nombreux outils à disposition faciles à utiliser, qui demandent un faible investissement pour les entrerpises, telles les plateformes You Buy France pour gagner en visibilité à l’international  et eBay pour développer une boutique en ligne.”

Les solutions partenaires ont également été mises en avant par deux acteurs de l’e-commerce, Greg Zemor (Neteven) et Bruno Lespinet (VinAttitude), qui ont partagé leur expérience en montrant la facilité avec laquelle une entreprise peut aujourd’hui exporter, sans risque et pour des coûts très faibles.

Patricia Lamotte, administratrice à la DG Marché intérieur et services de la Commission Européenne, a souligné le travail à effectuer pour lever la barrière de la confiance mais aussi la nécessaire harmonisation des réglementations européennes, afin de favoriser la croissance du commerce transfrontalier entre pays européens. “Notre objectif est de doubler d’ici 2015 la part de l’e-commerce dans les ventes de détail”, a-t-elle déclaré. Cette volonté de saisir l’opportunité de croissance que représente le e-commerce transfrontalier pour les entreprises françaises, nécessitera un engagement de tous les acteurs dans la facilitation de l’accès aux nouvelles technologies par la formation et la création de services clés-en-main.

Partager