ITW Patrick Hurel – Test & Learn, ma devise pour gouverner – Et si j’étais Président ?

Patrick HurelITW N° 16 – 10 questions à Patrick Hurel, Directeur des Activités Digitales de NextRégie (groupe NextRadioTV).

Dans 2 mois, en mai 2017 aura lieu la 11ème élection présidentielle depuis le début de la Vème République. Avec elle son aréopage de nouvelles promesses, de nouveaux choix politiques, de nouvelles lois…Et si, finalement, plutôt qu’un homme politique, le futur Président de la République était un héraut du digital, un porte drapeau de l’innovation Made in France, un dirigeant reconnu ?

Quels seraient son programme et ses arguments pour convaincre, ses priorités pour une France Digitale… Quels seraient ses gros chantiers à terminer avant de prendre ses quartiers à l’Elysée…

Majda CHAPLAIN, CEO de MC Factory, en partenariat avec Stratégies, lance une nouvelle série d’interviews hebdomadaires « Et si j’étais Président », et invite des acteurs emblématiques férus de digital à se glisser dans la peau de notre futur Chef d’Etat, le temps d’une interview.

10 questions posées à Patrick Hurel, Directeur des Activités Digitales de NextRégie & Candidat à la présidentielle 2017.

Votre programme

1 – Quels seraient les 3 points principaux de votre programme ?

Ma priorité concernerait l’EMPLOI, il faut donner aux entreprises et plus particulièrement aux petites entreprises des facilités pour développer leur activité en fonction de la montée ou la baisse en charge de leur activité et de leur cycle de croissance : plus de souplesse dans les entrées et sorties d’effectifs. Ensuite, accéder à un travail se mérite, je prendrais des mesures pour limiter l’assistanat au niveau des allocations chômages, à l’image de certains pays scandinaves chez qui cela fonctionne depuis des années.
L’EDUCATION sera mon autre priorité. Trop de jeunes diplômés (ou pas) ne connaissent pas précisément les métiers auxquels ils aspirent et ignorent l’existence de nombreux autres métiers. Je proposerai une nouvelle matière scolaire orientée sur les métiers et un stage découverte obligatoire pour les jeunes tous les ans, dès le collège, avec une obligation pour les entreprises de prendre en stage un nombre de jeunes en fonction de leur taille.
Enfin, il faut accélérer les mesures pour préserver l’ENVIRONNEMENT. Protéger l’environnement, c’est protéger l’avenir de l’homme. Cela passe par des moyens et des actions scientifiques pour mieux comprendre les enjeux, des actions citoyennes pour prendre les bonnes décisions et des actions politiques pour prendre des décisions collectives.

2 – Pourquoi faut-il voter pour vous ? Quelle serait votre principale qualité de dirigeant ?

Il faut voter pour moi car je suis une personne qui s’engage à fond pour le collectif, qui provoque et fédère les idées individuelles. D’autre part, mon expérience dans le milieu du digital depuis près de 20 ans m’a apporté une ouverture d’esprit, sur la base du « test and learn », indispensable pour piloter un pays de façon pragmatique et efficace.

3 – Quel serait votre projet pour booster la transformation digitale des entreprises Françaises ?

Je prendrais une partie de l’impôt payé (malheureusement pas encore suffisamment) par les GAFA pour constituer un fond d’aide aux start ups qui se créent sur le sol français. Puis je mettrais en place des accords entre les entreprises et les écoles/universités pour accélérer la digitalisation des entreprises. Enfin j’organiserais régulièrement des événements dans les grandes métropoles ou se partageraient des retours d’expérience d’entreprises de toutes tailles sur la transformation digitale.

4 – Quelle personnalité publique choisiriez-vous pour être votre Premier Ministre ?

Malheureusement, Coluche est déjà mort… Je nommerais Xavier Niel ou Patrick Drahi pour leurs visions avant-gardistes du business, pour leurs parcours d’entrepreneurs et leur capacité à croire en permanence que « the sky is the limit ».

Avant de quitter votre poste actuel

5 – Quels gros chantiers avez-vous à terminer avant de prendre vos quartiers à l’Elysée ?

Je voudrais m’assurer de la digitalisation totale de mon entreprise, dans tous les métiers.
Je voudrais également avoir contribué au développement du digital dans le Groupe au travers d’une croissance externe (rachat d’une société technologique ou sur la partie « social media ») indispensable pour passer un palier et pour asseoir nos avantages concurrentiels en terme de « contenus et de tuyaux ». Enfin, la data n’aura plus de secret pour nous et sera un accélérateur de croissance pour le groupe.

6 – Quelles seraient les principales missions de votre successeur au sein de votre entreprise ?

Il/Elle devra être animé par une ambition d’innovation permanente, afin d’accélérer les synergies entre TV et digital dans une logique business tout en continuant à faire évoluer la structure et à s’entourer de compétences humaines pointues nécessaires à l’évolution de notre écosystème digital.

Pour intégrer l’Elysée

7 – Que demanderiez-vous au Président sortant, François Hollande, avant qu’il parte ?

Je lui préparerai un questionnaire d’évaluation/bilan sur chaque ministère (qu’auriez-vous aimé faire de plus ?…) et sur chaque Président étranger (points forts/points faibles) afin de me nourrir de son retour d’expérience. Ensuite, libre à moi d’en faire ce que je veux.

8 – Comment digitaliseriez-vous l’Elysée ?

Déjà, je reprendrais l’idée du « comex shadow » pour l’adapter à chaque ministère. Ensuite, je nommerais un patron du digital au sein de chaque Ministère, sous la responsabilité directe du Ministre. Je proposerais d’étendre cette organisation au niveau européen.

9 – Quel objet personnel ramèneriez-vous avec vous à l’Elysée ?

Mon chien (un bouvier bernois) et ma boîte de cigares pour mes balades « détentes nocturnes » dans les jardins de l’Elysée.

10 – Pour conclure

Derrière le terme digitalisation, il faut comprendre que c’est notre rapport à l’information qui est en train de changer. Ce n’est plus la marque qui raconte mais la communauté qui raconte la marque. Aujourd’hui, tout a changé face à des consommateurs surinformés. L’expérience client devient prédominante.
L’ensemble de la société est en train de changer en profondeur, redéfinissant ses valeurs, et à la force du clavier, chaque individu a le pouvoir d’influencer le destin collectif.
Comme le disait Darwin, « les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui s’adaptent le mieux aux changements » ; tel est bien ce qui anime et régit le monde du digital. A nous d’agir en conséquence. On a le droit d’échouer mais pas le droit de ne pas essayer !

À propos Patrick Hurel

Patrick Hurel est Directeur des Activités Digitales de NextRégie. Diplômé de l’Institut Supérieur de Gestion, Patrick rejoint le Groupe Figaro en 1996 en tant que Directeur de Clientèle du Figaroscope, avant d’être nommé en 1999 Directeur de la Publicité du magazine Terre Sauvage (Interdeco), puis de Sports.com (CBS Sportsline) en 2000. En 2003, il rejoint Zefir web (Joint venture Groupe Figaro et Groupe Express Roularta) en tant que Directeur Délégué, puis Figaromédias, comme Directeur Général Adjoint pour la régie digitale. Depuis 2013, il dirige les activités digitales de Nextrégie (groupe NextRadioTV).

Si vous souhaitez exposer votre programme pour une France Digitale 2017, contactez nous ici.

Partager