ITW Frédéric Poux – La Mondialisation doit être une force pour la France – Et si j’étais Président ?

Frédéric-Poux-AfflelouITW N° 20 – 10 questions posées à Frédéric Poux, Président Directeur Général du groupe Afflelou.

Dans moins de 1 mois, en mai 2017 aura lieu la 11ème élection présidentielle depuis le début de la Vème République. Avec elle son aréopage de nouvelles promesses, de nouveaux choix politiques, de nouvelles lois… Et si, finalement, plutôt qu’un homme politique, le futur Président de la République était un héraut du digital, un porte drapeau de l’innovation Made in France, un dirigeant reconnu ?

Quels seraient son programme et ses arguments pour convaincre … Quels seraient ses gros chantiers à terminer avant de prendre ses quartiers à l’Elysée…

Majda CHAPLAIN, CEO de MC Factory, en partenariat avec Stratégies, lance une nouvelle série d’interviews hebdomadaires « Et si j’étais Président », et invite des acteurs emblématiques férus de digital à se glisser dans la peau de notre futur Chef d’Etat, le temps d’une interview consacrée à leurs priorités digitales …

10 questions posées à Frédéric Poux, Président Directeur Général du groupe AFFLELOU & Candidat à la présidentielle 2017.

Votre programme

1 – Quels seraient les 3 points principaux de votre programme ?

En premier lieu, la santé publique. Face au vieillissement de la population, mieux informer les français sur leurs droits est essentiel. C’est le devoir du gouvernement de prendre soin de ses citoyens.
En second lieu, le savoir-faire Français et de son industrie. Arrêtons de penser que sans maîtrise de la langue (anglaise), rien ne peut s’exporter. Nous avons un savoir-faire de qualité, et nous sommes reconnus pour notre capacité à innover. Il faut capitaliser sur cette expertise et ce sérieux qui nous sont propres et les faire davantage rayonner à l’étranger.
Enfin le dernier point serait de redonner de l’optimisme aux français. Nous ne sommes pas à plaindre par rapport à d’autres pays ! Je compte redonner le sourire aux français.

2 – Quel serait votre projet pour booster la transformation digitale des entreprises Françaises ?

En facilitant les processus de dématérialisation au sein des entreprises, cela accélèrera la bascule digitale. Je crois aussi beaucoup au rôle du CEO : si j’ai bien une conviction c’est que le digital doit être porté par son CEO. Il ne s’agit pas uniquement de surfer sur une tendance, mais bien d’insuffler une culture digitale au sein des entreprises. Il doit montrer l’exemple à suivre, adopter les réseaux sociaux, s’entourer d’experts digitaux.

3 – Pourquoi faut-il voter pour vous? Quelle serait votre principale qualité de dirigeant ?

Car je suis un optimiste chevronné et un homme de terrain, avec une vision à la fois globale et opérationnelle des entreprises et de la France, construite au fil de mes expériences. Je suis pour une France qui rayonne, ouverte vers le monde. Je suis capable d’aller chercher multiples richesses en faisant de la mondialisation une force.

4 – Quelle personnalité publique – pas forcément politique – choisiriez-vous pour être votre Premier Ministre ?

Je crois en un duo harmonieux pour diriger. Je choisirais comme Premier Ministre une femme posée, rassurante, pédagogue et capable d’expliquer aux Français le changement. Compter sur un duo gagnant à la tête de l’Etat nous changerait.

Avant de quitter votre poste actuel

5 – Quels gros chantiers avez-vous à terminer avant de prendre vos quartiers à l’Elysée ?

La première chose à finir serait la digitalisation du groupe. Aujourd’hui nous possédons cinq sites internet différents, des applications mobiles et sommes extrêmement présents sur les réseaux sociaux. Nous lançons même fin avril notre première campagne 100% digital.

6 – Quelles seraient les principales missions de votre successeur au sein de votre entreprise ?

Il devra assurer la pérennité du groupe c’est à dire continuer l’œuvre notamment l’internationalisation du groupe avec un pays ouvert par mois, afin que dans 3 ans, le CA du Groupe Afflelou hors France représente 50% du CA global (vs 35% aujourd’hui). Nous voulons à terme que la marque Afflelou soit reconnue comme une marque globale mondiale. Il devra aussi être le garant de l’ADN de l’entreprise, où l’innovation prime. Enfin Il devra également préserver la relation de proximité et de confiance que nous sommes fiers d’avoir construits avec nos franchisés.

Pour intégrer l’Elysée

7 – Que demanderiez-vous au Président sortant, François Hollande, avant qu’il parte ?

Je lui demanderais de remplacer ses lunettes : savez-vous que ses lunettes ne sont pas françaises mais danoises ! Il doit porter haut et fort le Made in France !
Plus sérieusement, je ferais le bilan de son quinquennat avec une vision optimiste, pour faire ressortir les forces de la France. Avoir conscience des difficultés, certes, et les médias ne se privent pas d’en parler. Mais valoriser nos atouts est central : les français sont soignés, éduqués, accueillants,… tous les pays nous regardent et veulent venir en France mais tous les français veulent partir… C’est pour cela qu’il faut mettre en avant nos forces.

8 – Comment digitaliseriez-vous l’Elysée ?

D’abord en digitalisant le Président, c’est le chef de l’Etat qui doit porter les valeurs digitales pour la France. Je nommerais un secrétaire d’Etat en charge du digital avec un vrai pouvoir, une réelle audience et un vrai budget. Et je m’entourerais d’experts digitaux. On en a beaucoup en France.

9 – Quel objet personnel ramèneriez-vous avec vous à l’Elysée ?

Mon Iphone qui m’accompagne au quotidien et me permet de rester connecté. Et je poserais sur mon bureau la sculpture d’Agustín Cárdenas « Le couple ».

10 – En résumé

Je serais le Président qui redonnera la confiance !

A Propos de Frédéric Poux

Entré en 1993 en tant qu’expert comptable stagiaire chez ALAIN AFFLELOU, Frédéric Poux obtient son diplôme d’expert comptable 3 ans plus tard en 1996 (l’ICS Bégué) et gravit ensuite tous les échelons au sein de l’entreprise. Il occupera en effet successivement les postes de Chef Comptable, Directeur Administratif et Financier de 1996 à 1998, Directeur des Achats de 1999 à 2001, Directeur International de 2002 à 2006 et Directeur des Succursales de 2006 à 2008.

Frédéric Poux est nommé en 2012 Président du Directoire du groupe AFFLELOU. Suite à un changement du gouvernance au sein de l’entreprise opéré en aout 2016, Frédéric Poux est aujourd’hui Président Directeur Général du groupe AFFLELOU.

Crédit photo Romuald Meigneux

Partager